SVT-Lorraine

Accueil » 2021-22 : année de la biologie

Conférences CNRS lors du séminaire inaugural

Le 19 octobre 2021 a eu lieu le séminaire inaugural "Année de la biologie" organisé par le CNRS en partenariat avec le ministère de l’éducation nationale, de la jeunesse et des sports.

L'objectif principal était de présenter les avancées et les enjeux de la biologie au 21e siècle.

Trois conférences se sont succédées, ainsi qu’une table ronde sur les liens entre recherche et éducation : "Les neurosciences et la psychologie au service de la pédagogie".

Voici un rapide résumé de leur contenu, ainsi qu’un lien vers des articles publiés dans le journal du CNRS où chaque intervenant est interviewé et répond à des questions précises sur le thème de la conférence.

 

Conférence - Grandes avancées et enjeux de la biologie du 21e siècle

Conférence 1 CNRS - Année de la biologie

Catherine Jessus, directrice de recherche CNRS, Laboratoire de biologie du développement

https://lejournal.cnrs.fr/articles/les-nouvelles-frontieres-du-vivant

La conférence se veut un voyage à travers les grandes découvertes, les nouveaux questionnements et les promesses portées par les sciences biologiques de ce début du XXIe siècle : origines et histoire de la vie, immensité et diversité du monde vivant, notamment microbien, décryptage des génomes, soi et non-soi, intelligence collective, cerveau humain, vivant et environnement, etc. Parce qu’ils sous-tendent ces grandes avancées, les progrès technologiques majeurs de ce début de siècle sont présentés. Enfin, on ne saurait aborder ces tournants actuels sans les illustrer par quelques exemples d’innovations scientifiques issues de ces nouvelles connaissances.

 

Conférence - La diversité du vivant

Conférence 2 CNRS - Année de la biologie

Éric Karsenti, médaille d’or du CNRS

https://lejournal.cnrs.fr/articles/de-lextraordinaire-diversite-de-la-vie

« Nous vivons sur une planète qui abrite des millions d’espèces. Tout ce monde s’est construit sur un système moléculaire universel dicté par le code génétique. Cette universalité suggère que la vie a une origine unique probablement assez simple. Sa complexification semble avoir commencé il y a environ un milliard d’années ou moins, dans les océans. On ne peut pas comprendre l’origine de la complexification de la vie simplement en invoquant des mutations et la sélection naturelle. Pour comprendre ce processus il est nécessaire de faire un détour par l’étude de la structure des cellules et des génomes au plus profond de la vie. Au cours de cette présentation, je vais faire le point sur ce que nous savons ou pas de l’origine de la diversité du vivant sur terre. »

 

Conférence - L'apport des nouvelles technologies d'imagerie pour la compréhension multi-échelles du vivant

Conférence 3 CNRS - Année de la biologie

Daniel Choquet, directeur de recherche CNRS, directeur de l’Institut interdisciplinaire des neurosciences, directeur du Bordeaux imaging center

https://lejournal.cnrs.fr/articles/comment-limagerie-revolutionne-la-biologie

Les développements des imageries cellulaires et médicales ont révolutionné ces dernières décades la recherche en biologie. « Voir pour croire et comprendre » est devenu une devise universelle des biologistes. Les développements technologiques et méthodologiques, autant au niveau des instruments d’imagerie que des sondes moléculaires et processus d’analyse ont permis de faire voler en éclat de nombreuses frontières de l’investigation et la connaissance du vivant. La conférence a présenté l’apport de l’imagerie multi-échelle, et en particulier des approches d’imagerie à très haute résolution à l'étude des processus biologiques, et tout particulièrement du cerveau pour exemple.

 

Retourner à la page Présentation de l'année de la biologie



Autres pages dans 2021-22 : année de la biologie : 1 | 2

 

© SVT Lorraine 2022