SVT-Lorraine

Accueil » Contenu général » Laboratoire » Les manipulations et préparations

Quelques techniques utiles au laboratoire

La culture d'élodées

Prendre un grand aquarium, déposer au fond 10 cm de très bonne terre de jardin ou de terreau.

Repiquer vos élodées et recouvrir de 5 à 10 cm de sable de rivière lavé. Remplir délicatement votre aquarium, installer votre pompe pour l’oxygénation ainsi que votre rampe d’éclairage.

Si vos élodées jaunissent au bout de plusieurs semaines on peut leur apporter du COpar l’intermédiaire de cartouches et de diffuseurs en spirales.

Germination de cresson pour observation des poils absorbants

La préparation doit être réalisée 4 jours au moins avant le travail pratique prévu.

Mettre des graines de cresson alénois à gonfler dans de l’eau tiède 4 heures environ ( lorsque les graines de cresson sont suffisamment gonflées une enveloppe gélatineuse se forme autour de la graine.

Prendre des verres de montre, du papier buvard vert (le papier buvard de couleur verte permet une bonne observation des poils absorbants à la binoculaire ou à la loupe).

Découper des rondelles de buvard qui seront déposées dans les verres de montre, puis y mettre les graines de cresson à l’aide d’un pinceau, mettre les verres de montre dans une cuvette à dissection, pulvériser et recouvrir d’un film plastique transparent.

Penser a pulvériser tous les jours sauf la veille du TP.

OU

Faire le même principe mais avec au départ des boites de pétri à la place des verres de montres.

Préparation de la péroxydase du radis noir

Prendre un radis noir bien frais, l’éplucher, le passer dans une presse fruit centrifugeuse, on extrait ainsi la peroxydase brute.

En prendre une partie pour la préparation du TP, il ne reste plus qu'à effectuer la dilution et les essais pour la réalisation de la manipulation (en général la dilution est de 1/3 de peroxydase brute pour 2/3 d’eau distillée).

Quant au reste de la peroxydase brute, elle servira à la préparation d’autres TP en la congelant.

Prendre des flacons en plastique, les remplir au 1/3 de peroxydase brute, les mettre au congélateur, de cette manière nous pouvons conserver la peroxydase environ une année sans que celle –ci ne s’oxyde.

Conservation du nerf sciatique de grenouille pour les TP

Pour conserver des nerfs de grenouilles, les placer dans des boites de pétri (mettre un seul nerf par boite).

Y mettre du liquide de RINGER placer correctement le nerf dans la boite en vérifiant que les fils de coton qui se trouvent à chaque extrémité du nerf ne sorte par de celle-ci afin d’éviter qui le liquide de RINGER ne s’échappe des boites et que les nerfs sèchent.

De cette manière on peut conserver des nerfs de grenouilles une semaine dans un frigo.

Nettoyage des puits de la nappe phréatique

Lors du remplissage de la nappe phréatique, si du sable pénètre dans les puits prendre un aspirateur et aspirer le sable contenu dans ceux-ci.

Lorsque la nappe a été utilisée est que le sable est humide, remplir la nappe au maximum après avoir pensé à fermer l’évacuation puis avec un chiffon doux et un écouvillon nettoyer les puits les uns après les autres puis siphonner l’eau contenue dans ceux-ci afin d’évacuer le sable qui s'y serait déposé.

Répéter plusieurs fois l’opération et vider la nappe phréatique qui est prête pour la prochaine manipulation.



1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7

 

© SVT Lorraine 2022