SVT-Lorraine

Accueil » Ressources pour le collège » Tout au long du collège » Activités

Un usage de l’ENT PLACE en SVT : construction progressive de la classification

Déjà abordée dans l’enseignement dans le premier degré (cycle 3), la classification des êtres vivants constitue un point important du programme en collège où elle se construit progressivement de la classe de sixième à la classe de troisième. En sixième sont créés les premiers groupes emboîtés dans lesquels les élèves placent les organismes vivants rencontrés au cours des activités qu’ils réalisent. Durant toute la scolarité au collège, toute occasion d’identifier et de classer les organismes vivants étudiés est saisie et la classification devenue numérique sans cesse enrichie.

Dès les premières années de mise en œuvre du programme (BO 2008) des classifications ont été élaborées par les élèves sous format papier. Il est vite apparu que l’enrichissement progressif de la classification par ajout de groupes emboités posait souci. De même, le stockage et la conservation des classifications d’une année sur l’autre devenaient vite problématiques. 

Les professeurs se sont rapidement dirigés vers des logiciels permettant la création de classifications numériques. Le problème d’enrichissement de la classification était alors résolu. L’enregistrement de ces documents numériques permettait la conservation des données sur toute la durée de la scolarité de l’élève. Le plus souvent la classification était conservée, sauvegardée par le professeur sans que les élèves n’y aient accès.


L’ENT a permis de mutualiser toutes les données nécessaires à la construction progressive de la classification et il a également permis la conservation de la classification dans des groupes de travail, à disposition des élèves et des professeurs. Il suffit au professeur de créer un groupe de travail par niveau de la sixième à la troisième, ayant pour membres les élèves du niveau correspondant, et d’y déposer en document la classification. La classification est ainsi enrichie collectivement par l’ensemble des élèves d’un niveau. Les enseignants de SVT du collège sont tous dans chaque groupe comme administrateurs. 

À la fin d’une année scolaire, la classification élaborée est basculée dans le groupe de travail de l’année supérieure pour être à nouveau enrichie l’année suivante avec les organismes vivants rencontrés par les élèves.

 

Exemple d’une production en début de cinquième :

Exemple de production

 

Les groupes de travail permettent au professeur de donner des liens utiles, notamment vers des clés de détermination ou des logiciels de classification en ligne. Ils permettent également, via les forums, d’organiser des quiz mystères au travers desquels, par des questions posées à leur professeur, les élèves découvrent progressivement un animal mystère, qu’ils placeront ensuite dans la classification :

Forum PLACE

L’utilisation d’un forum, ici sur un animal mystère, permet une approche ludique et montre aux élèves qu’il existe des questions utiles qui font avancer la recherche et d’autres inutiles qui ne servent à rien. C’est une expérience enrichissante pour eux.

 

Nul doute donc que l’ENT apporte une solution pour faciliter la construction de la classification des êtres vivants menée au collège, et faciliter sa gestion dans le temps et dans l’espace. Il permet également de mutualiser les travaux de tous les élèves du collège de façon à élaborer une classification commune.

 

Elodie Michel, professeur au collège Marquette de Pont-à-Mousson



Autres pages dans Activités : 1 | 2

 

© SVT Lorraine 2022