SVT-Lorraine

Accueil » Ressources pour le collège » 3ème (cycle 4) » Activités 3ème

Les liens de parenté de quelques espèces de vertébrés

Partie du programme  Évolution des organismes vivants et histoire de la Terre - Durée  20 min

 

Tâche complexe

Capacités mises en œuvre

Nombre et type de supports utilisés

Extraire d'un document les informations relatives à un thème de travail.

 

 

Mettre en relation

 

 

 

Présenter et expliquerl’enchaînement des idées

3 supports :

 

  • des schémas

 

  • un texte

 

 

Notions construites

La comparaison de certaines espèces conduit à imaginer entre elles une parenté qui s’explique par l’évolution.

 

La situation-problème

Trois élèves de 3ème ont comparé deux caractères chez 5 espèces de Vertébrés et ont voulu alors représenter par un arbre d’évolution leurs liens de parenté. Le problème, c’est qu’ils ont représenté trois arbres différents et qu’un seul est juste.

 

Le(s) support(s) de travail

Support 1 : planche de présentation du squelette du membre antérieur de différentes espèces de Vertébrés

 

Support 2 : les états de 2 caractères

  • Caractère «du membre sur le reste du squelette » :
    • le membre peut être relié au reste du squelette avec un seul os
    • le membre peut être relié au reste du squelette avec plusieurs os
  • Caractère «du membre » :
    • le membre peut être constitué de 3 segments un bras, un avant bras et une main)
    • le membre peut être constitué de plus de 3 segments

 

Support 3 : Différents arbres d’évolution possibles des espèces de Vertébrés d’après les 2 caractères étudiés dans le doc 2

Arbre 1 :

Arbre 2 :

Arbre 3 :

 

La (les) consigne(s) donnée(s) à l’élève

Utilise l’ensemble des documents fournis pour choisir l’arbre d’évolution représentant correctement les relations de parenté entre les différentes espèces de Vertébrés et argumente ton choix.

 

Les aides ou "coup de pouce"

Aide à la démarche de résolution 

Pour réussir il faut que :

  • tu prennes en compte uniquement les caractères ayant servi à construire les arbres
  • tu repères les caractères communs entre les différentes espèces
  • tu regroupes les espèces qui ont le plus de points communs.

 

Les réponses attendues

Les espèces Dipneuste, Grenouille, Homme et Chauve Souris ont en commun le caractère «pièce osseuse unique relie le membre au reste du squelette » à la différence de la Carpe qui en a plusieurs.
Les espèces Grenouille, Homme et Chauve Souris ont en commun le caractère «en 3 parties » , ce qui n’est pas le cas de la Carpe et du Dipneuste.
L’arbre 1 est faux car la Grenouille n’a aucun caractère commun étudié avec la Carpe.
L’arbre 3 est faux car le Dipneuste a un caractère commun étudié («pièce osseuse unique relie le membre au reste du squelette ») avec la Grenouille, l’Homme et la Chauve Souris.
L’arbre 2 est exact car il montre que les espèces Grenouille, Homme et Chauve Souris ont le plus de parenté car ils ont les 2 caractères étudiés en commun et que le Dipneuste est plus proche d’eux que de la Carpe car il a un seul os qui le relie au reste du squelette comme la Grenouille, l’Homme et la Chauve Souris.

 

Les évaluations possibles

Les capacités à évaluer en situation

Les indicateurs de réussite

Extraire d'un document les informations relatives à un thème de travail


 

Pour chaque espèce l’état des caractères est correctement identifié..
Un caractère commun a été identifié entre le Dipneuste, la Grenouille, l’Homme et la Chauve Souris.
Les 2 caractères communs entre les espèces Grenouille, Homme et Chauve Souris ont été identifiés.
Mettre en relation Les erreurs sur les arbres 1 et 3 sont repérées et justifiées chacune par au moins un argument pertinent.
L’arbre n°2 est retenu.
Ce choix est justifié par au moins un argument pertinent.
Présenter et expliquer l’enchaînement des idées La réponse est structurée rigoureusement avec utilisation exacte des connecteurs logiques dans les explications.

 



Autres pages dans Activités 3ème : 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9

 

© SVT Lorraine 2022