Galeries d’art : Lieux d’Arts et de Cultures (LAC)

Les pratiques d’exposition :

« l’argument initial de l’œuvre, son accrochage et le cadre qui sert à cet accrochage (dans l’exposition, dans l’architecture, voire dans le livre) ne sont plus associés par des liens fixes, qu’ils soient formels, idéologiques, ou encore économiques ; seules existent les solutions que chaque artiste parvient à trouver avec plus ou moins de bonheur dans la situation dans laquelle il se trouve. »[1]

Elles relèvent d’un questionnement à aborder avec les élèves pour construire notamment la compétence « exposer » (programmes du lycée). Cette question trouve aussi sa place en collège. 

Les dispositifs d’accrochage et d’exposition dans l’espace de la classe ou dans les espaces de l’établissement, dans les structures partenariales ou d’autres formes possibles, constituent des lieux de monstration à penser et à diffuser selon différentes modalités : photographies, vidéos. Penser l’archivage et la numérisation des pratiques d’exposition permet de faire rayonner les actions et les projets engagés. 

La galerie d’établissement est un espace d’accrochage, de rencontres, de médiation et de remédiation qui permettent à l’élève de verbaliser le ressenti, de dire le faire et d’exprimer sa pensée, de faire preuve de recul et d’esprit critique. 


[1] Jean-Marc POINSOT, Quand l’œuvre a lieu. L’art exposé et ses récits autorisés, Les Presses du Réel, 1999.

https://www.education.gouv.fr/l-education-artistique-et-culturelle-7496